Ce qu’il faut savoir sur l’interdit bancaire

Aussi extraordinaire que cela puisse paraître, les personnes frappées d’interdit bancaire comprennent rarement ce qu’il leur arrive quand leur banque émet un interdit bancaire à leur encontre.

interdit bancaire

Qu’est-ce qu’un interdit bancaire ?

L’interdiction bancaire est la conséquence logique d’un incident de paiement. Il s’agit la plupart du temps d’un chèque émis qui a été refoulé pour cause d’insuffisance de provisions ou l’utilisation abusive d’une carte bancaire. La personne interdite n’a plus le droit d’émettre de chèques pour le règlement de ses achats et se voit inscrite au Fichier Central des Chèques pour éviter qu’elle ne fasse la même chose avec une autre banque.

Cette sanction vaut pour tous les comptes ouverts au nom de la personne et dans le cas d’un compte joint, pour chaque titulaire du compte.

Quelles opérations peut-on faire sous interdit bancaire ?

Lors d’une interdiction bancaire, les banques sont obligées de trouver un autre dispositif de paiement pour leurs clients. Ce sera souvent une carte de retrait d’espèces qui leur permettra d’avoir de l’argent liquide pour effectuer le paiement de leurs achats. Plus rarement, les clients vont bénéficier d’une carte de paiement à autorisation automatique qu’ils peuvent utiliser librement pour régler divers achats.

Il y a également des banques dédiées aux interdits bancaires qui se proposent d’assurer l’ouverture d’un compte aux personnes frappées d’interdiction. Moyennant un petit plus, ces banques vont faire en sorte de mettre à la disposition de l’interdit bancaire divers moyens lui permettant de mieux gérer son quotidien sur le plan financier.

L’interdit bancaire peut-il postuler pour un crédit ?

crédit bancaire

Alors qu’elle est inscrite au Fichier Central des Chèques, certaines opportunités peuvent se présenter à la personne frappée d’interdit bancaire. Il se peut que ce soit l’achat d’une maison ou tout simplement un crédit de consommation. Malheureusement, la sanction de la banque a force de véto. Il est pratiquement impossible d’obtenir un prêt bancaire lorsque l’on est fiché.

Quelles solutions adopter dans ce cas ?

Il existe des établissements spécialisés dans le rachat de crédit. Ils peuvent dépanner l’interdit en prenant à leurs charges les impayés de ce dernier. Ceci aura pour effet d’effacer ses dettes, d’annuler l’interdiction bancaire et de financer le projet en vue. En contrepartie ils lui proposent un crédit à intérêt fixe sur une très longue période de temps. Cette option est intéressante, mais elle revient cher au final.

Il existe une autre solution. Dans les textes, l’interdiction bancaire dure jusqu’à cinq ans. Il est toutefois possible de procéder à son annulation d’une manière très simple. L’opération consiste à faire en sorte de trouver le moyen de régler son différend avec son créancier. En effet, il est d’usage que les banques, en même temps qu’elles émettent l’interdiction, avertissent le client par courrier ou par mail et l’invitent à régulariser sa situation au plus vite.

L’interdit, s’il en a les moyens, peut alors réapprovisionner son compte et demander au créditeur de représenter le chèque. Il peut également entrer en contact avec son créditeur pour trouver un terrain d’entente afin de purger sa dette, soit en demandant un rééchelonnement soit en payant cash. Une fois l’incident aplani, la banque informe la Banque de France qui va lever l’interdit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *